• Jour 26 : Paranoïa

     ILS, ce salop de ILS est revenu, et en force en plus, accompagné qu'il est par EUX et ON ses deux fidèles lieutenant.

    Je savais que tôt ou tard ils me retrouveraient, car on ne peut pas les fuir, aussi loin que l'on ira, il nous talonne toujours irrémédiablement...

    Il existe des signes indiscutable de leur arrivée, car ILS agissent toujours dans l'ombre, et ON ne les voit jamais vraiment, ILS sont comme une image à peine révée, un bref élcair de lucidité dans nos vies...

    Tout a commencé cette nuit, réveillé en sursot par un cauchemard ressurgissant du tréfond de mon inconscient.
    Une sueur froide à commencé à me glacer le dos, je sentais de fine goutte d'océan perler le long de ma colonne vertébrale.

    J'étais observé...

    J'en été sur, IlS m'observer, peut importe le comment, jumelle, caméra, musaraigne d'autodéfence... Je sentais tout le poids de LEUR regard, et sachez une chose le regard de ILS est incroyablement opressant.

    ILS en avait de nouveau aprés moi, car je LES dérangeais.
    J'ai toujours été persuadé d'être le sujet d'expériences menées par une coalission de scientifiques extratérestres, de finlande et de ragondins...
    Mais par je ne sais quel moyen, je pense être arrivé à leur échapper, mais cela à bloqué ma mémoire, mais des informations trés importantes restent emprisonnées dans mon cerveau, et c'est pour cela qu'ILS veut me reprendre!!!

    De déménagements en déménagements, de villes en villes, de psy en psy, IlS a toujours fini par me ratrapper...

    Maintenant comment arriver à LEUR échapper une nouvelle fois!
    Car ILS a des espions partout, c'est bien connu...

    Tiens, ce matin par exemple, je sors pour aller acheter des clopes, je vois ma voisine en train de rentrer chez elle, habillée en infirmière. J'ai tout de suite trouvé ca suspect, que ferais ma voisine infirmière à 7h rentrant tranquillement chez elle comme aprés une journée de boulot? Non, j'en mettrais ma main à couper qu'elle EN est!!!!

    Pareil, j'arrive au bureau de tabac, ce n'étais pas le monsieur habituel qui était derriere le comptoir, ayant flairé le piege, je mene ma petite enquete de la maniere la plus discrete possible :

    _Heu bonjoure, il est pas la Maurice?

    _ Il est arrété, une mauvaise grippe...

    Il ne m'en fallais pas plus, je pris mes jambes à mon cou et sorti du bureau de tabac avant que le traquenard ne se referme. Sauvé...

    Car j'ai heureusement compris que ce soit disant charmant monsieur derriere son comptoir n'était pas un buraliste, il n'était même pas humain....Il devait sagir d' un Azctzoil habilement déguisé afin de me revendre des cigarette soporifique pour rendre ma capture plus facile! Comment l'ai je deviné me diriez vous? Et bien tout simplement car il est trés rare d'attraper la grippe au mois de septembre, cette possibilité étant naturellement éliminée, il ne restait plus que celle de l'Azctzoil qui tenait la route...

    Sur le chemin du retour je du faire un détour de trois kilomètres car deux agents du FBCIGB, grosièrements déguisés en chiens qui baisent me barrait la route...Quel subterfuge de pietre qualité...

    Une fois rentré chez moi, en évitant de justesse ma concierge qui visiblement été sous le controle d'un ragondin (elle c'est mise à grogner en me voyant)
    J'ai barricadé la porte et les fenetre, pris le vieux fusil dans le placard, la boite de cartouche et me prépara au siege...

    Mais soudain, l'horreur, toute une armée de Zyglyqhes, se faisant passer pour des mouches (mais j'ai reconnu leur façon de voler caractéristique) avait pris posséssion du salon, armant mon fusil, je fis feux sur les envahisseurs...

    Le fourgon de police s'éloigne lentement dans la cours.
    Le docteur ma prescrit un nouveau traitement et m'a inviter à rester quelque temps dans une chambre cloisonnée, je me sens bien, plus rien ne peut m'arriver ici...

    Merde, la porte s'ouvre... ILS sont là!!!


  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Août 2006 à 11:45
    Rano ou pas Rano
    Salut Dazed, How are you today? Ta nouvelle piaule est-elle comfortable? Je cois que tu peux sortir à  présent. Tu n'est pas fou, tu as juste une manière très personnelle de réagire aux contraintes imposées par ton environnement. L'ironie est probablement le meilleur perchoir pour observer la multitude grouillante avec humour et si c'est bien le cas, alors tu fais bien de rester perché. A bientôt.
    2
    Mercredi 16 Août 2006 à 15:53
    Jean Rano
    Tu as tout à fait cerné le sujet! Quoi de mieux qu'un fou pour expliquer la folie qui s'empare par moment de notre société...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :