• Jour 5 : La parole au con-toir.

    Il arriva ce qui arrive systématiquement à deux personnes restées longtemps seule sur un rongeur amphibie : il s'adressent la parole. Voici un court résumé de mon premier dialogue avec Jean-Pierre l'ornithorinque...

    "_ C'est grand l'océan...quand même...

    _ Ouaip. C'est surtout plein d'eau..."

    Je fis alors plusieures tentatives pour trouver un sujet de discussion :

    "_ Il fait super beau, tu trouve pas? On a un beau mois d'Aout!

    _ Ouaip. Il fait surtout trés chaud..."

    "_ Tu savais qu'Ingride Bétancourt avait été libérée?

    _ Ouaip. C'est surtout plein d'eau..."

    N'aboutissant à rien de constructif, je décidait de parler de cul...ou plus précisément de ce qui précède le cul : l'amour........non j'déconne, je veux bien entendu parler de la Drague!

    JP m'appris alors, que chez les ornithorinques, comme chez la plupart des espèces animale (sauf pour la musaraigne antropophage de papouasie orientale), le jeu de la séduction était basique :

    Les mâles les plus forts, avec le bec le plus jaune avaient le privilège de choisir les femelle avec le bec le plus rose et les hanches les plus fines. Ce qui pour JP constituait une grande injustice, ayant le bec vert il ne pouvait s'acoupler qu'avec les femelles au bec marron et aux petits bras.

    Ceci, m'appri-t-il, à cause d'un vieux con qui c'est pointé un jour en déblatérant sur l'évolution des espèces et la sélection naturelle, les animaux les plus marginaux (et qui forcément étaient plus avantagés physiquement) décidèrent d'en faire un concept à appliquer pour l'ensembles des espèces animales, un grand référendum eu lieu et la proposition du vieu con fut acceptée. (sauf par les musaraignes de papouasie orientale qui n'étaient venues qu'aprés le vote pour le buffet...)

    Depuis ce jour, tout le mécanisme de reproduction fut chamboulé, chaque mâle essayant d'etre le plus gros, le plus fort, avec le plus beau pelage (soi disant un critère de fertilité et d'une déscendance impécable).

    Je pris alors la parole à mon tour. J'expliquais à JP que l'être humain avait dit "NON" au principe de Darwin, que toute espèce pouvait en faire de même, que nos méthodes de séduction n'étaient en aucun cas dirigées par un principe inclus dans notre programme génétique, que notre conscience nous permétait de mettre nos instincs de coté, d'être plus évolués.

    "_ D'ailleur JP, y a une solution pour ton problème."

    _ Laquelle?

    _ Tu te teind le bec en jaune et tu fais un peu de muscu, et tu pourra te faire tous les becs roses que tu veux!!!"

    _ Comment ça?

    _ Ben oui, c'est comme ça que je fait moi, chez nous les filles elles aiment bien les mecs baraqués et bien habillés...

    _...fort avec un beau pelage?

    _ Hein? Ouais, si tu veux... Donc les filles aiment bien les mecs baraqués et bien sapés, donc ben moi j'me suis mis à la muscu et des fois je m'habille chez Celio*, histoire de plaire tu vois?

    _ Donc quand tu sera fort et bien habillé tu pourra coucher avec toutes les femelles?

    _Ben non, juste les filles minces avec de gros seins, comme dans les magasines!

    _signe de fertilité...

    _Ouais si tu veux...

    _ Et coment font les filles qui sont pas mince avec de gros seins?

    _ Ben elles font ce que leur disent les magasine pour devenir mince et avoir de gros seins pour plaire au hommes baraqués et bien sapés qui le sont devenus aprés avoir vu des magasines...

    Jp sembla réfléchire un moment à la discussion que nous venions d'avoir, puis il me demanda :

    _ Donc si j'ai bien compris, dans votre société humaine non régie par la loi Darwinesque, les hommes forts avec le plus beau pelage ne couchent qu'avec des femme minces a forte poitrine, et tout le monde essais de devenir un homme fort ou une femme mince pour pouvoir s'acoupler?

    Un doute s'installa dans mon esprit...Notre civilisation, si évoluée soit-elle, ne serait régie en fin de compte que par des instincs primaires remontant à la nuit des temps? Siociété dans laquelle la sélection natuelle s'opère comme partout dans le reigne animal (sauf chez vous save qui...) par un jeu de parade nuptiale dont le seul et unique but n'est que la pérénité de l'espèce humaine? Est-ce là le but de l'existence?

    Comme pour sonner le glas à mes supositions délirantes, Jp reprit la parole :

    _Donc en ce moment tu couche avec qui?

    _......ben personne...

    (Salop de Darwin!!!)


  • Commentaires

    1
    ben
    Samedi 9 Octobre 2010 à 08:00
    ....
    tres bon ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :